Lancement de la plateforme Métiers Culture

analedit.comAprès plusieurs mois de travail coordonnés par la Fraca-Ma, la plateforme Métiers Culture voit enfin le jour.
Celle-ci a pour but d’accompagner les professionnels de la culture (structures et individus) en Région Centre Val-de-Loire sur le questions relatives à l’emploi et la formation.

Retrouvez toutes les informations sur le site web de le la plateforme :

logo-metiers culture-avec signature
analedit.com

https://metiersculture.fr/

Synthèse des ateliers – Session 1

Retrouvez ci-dessous un résumé des échanges réalisés pendant le barcamp du 15 avril dernier.
Pour chaque atelier nous vous proposons une vidéo réalisée le jour même lors des synthèses.
Un grand merci aux rapporteurs qui ont joué le (difficile) jeu de résumer des débats et des échanges riches et animés.

Atelier A : Relations culture et entreprise / mécénat

Deux mondes qui se rencontrent, deux univers peut être pas si opposés qu’on pourrait le penser. Cet atelier a réunit acteurs culturels, militants associatifs, représentants de sociétés civiles, élus et créateurs d’entreprises. Un panel représentatif du sujet qui nous intéressait. Témoignages, retours d’expériences, échanges de contacts et de ressources… un atelier on ne peut plus concret qui a largement abordé les principes et spécificités du mécénat, du sponsoring, des aides publiques ou des nouveaux modes de financements collaboratifs.

Atelier B : Emploi, rémunération, multi-compétences

La multi-activité des acteurs culturels est-elle due aux contraintes financières qui pèsent sur ces structures ou est-elle le résultat d’une polyvalence inscrite dans le gène même de l’acteur culturel ? Voilà l’une des questions qui a largement animé les échanges de cet atelier consacré aux questions de la rémunération, de l’emploi, de la précarité et de la polyvalence qui caractérise les acteurs culturels aujourd’hui. Forces et faiblesses du professionnel de la culture, les différents régimes, le manque de formations adaptées, les réseaux professionnels trop peu sollicités, la pérennisation des emplois, la gestion de l’évaluation et l’expertise nécessaire à toute projection… autant de questions qui, si elles n’ont pas toujours trouvé de réponses, ont
réuni les participants autour d’une seul et unique constat : l’entreprise culturelle n’est décidément pas une entreprise comme les autres.

Atelier C : L’Artiste : sa place, son rôle

Un atelier sous couvert de questionnements : l’artiste est-il un entrepreneur comme les autres ? Peut-il être simplement considéré comme un entrepreneur ? Comment concilier liberté de création et objectifs économiques ? Sur le constat que l’artiste aujourd’hui semble pouvoir vivre de son art à la condition de devoir tout d’abord survivre, cet atelier a largement abordé le fait que le champ de création laissé à l’artiste aujourd’hui semblait menacé. Quelques pistes et solutions ont néanmoins été évoquées : l’équilibre à trouver entre le travail de commande et la création pure, la création de nouveaux lieux de diffusion, un accompagnement renforcé des pratiques amateurs, etc.
La question de l’autonomie et de la responsabilité de l’artiste a également été posée. L’importance de maintenir pour l’artiste, une veille permanente des appels à projets tout en restant vigilant aux risques d’un « esclavagisme » déguisé.

Atelier D : Innovation, intérêt général, développement durable

L’innovation au service de l’intérêt général ou l’intérêt général au service de l’innovation ? Cet atelier a tenté de redéfinir les bases, fondements et notions mêmes de développement durable dans la culture. Sous couvert de diversité, la culture peut-elle trouve des points de convergences avec un environnement scientifique, politique et/ou sociétal ? Quelle visibilité donner à ces actions ? L’accès à de nouveaux outils (technologies opensource, plateformes collaboratives, fonctionnements et managment alternatifs, …) suffiront-ils à se réinventer ?
L’innovation et la diversité sont-elles à considérer comme de nouvelles sources d’opportunités ?

Merci de votre participation

Vous PhotoPublic1TableauPostit1avez été près de 70 personnes à participer à ce second BarCamp à L’Astrolabe sur l’entrepreneuriat culturel et les rapports culture et entreprise.

Merci à vous tous de vous être mobilisés !

Nous espérons que vous avez pris autant de plaisir que nous durant cet après-midi. Nous allons publier prochainement les différents comptes-rendus des ateliers, accompagnés des vidéos réalisées lors des synthèses par les rapporteurs à l’issue de chaque session de travail.

Nous aimerions beaucoup savoir ce que vous avez pensé du BarCamp. C’est pourquoi nous vous invitons à remplir le questionnaire ci-dessous.

Merci d’avance